Skip to main content

Full text of "Nicolas Gaiardo Condamnation EscroquerieBandeOrganiséE TGIcorrectionnel Draguignan 20070628"

See other formats


2 dossier, 4 copies signification, 5 copies signification par tie civile, 1 copie Me B0RDES30ULE DE BORDEFEtllLL.il!> 1 
copi^VVjE, I eopte Me DE VITA, 1 copie Me BAUDOUX, 1 coplc Me RANDOM, 1 copie Me BAFFERET, 1 copie Me REES, 1 
copied „ ^i,'ET f 1 copie Me NAB1 

■*- 


A<\ 






TRIBUNAL PE GRANDE INSTANCE de DRAGUIGNA.1 c i 

A u,K, ^u'oAii w UJU 


i -vvi 



^ T 

) CJ Pp) VAM&X 



10 



et : yyiUUO 1 
Jp['5C>k^i k tN'^ 


|J 1 ' 'THT 

<o^A.a\o^ 


J Cak’iifaoffv PuWk/WiJ^J^ Jl -AO-lpOl XX <A 

t-tef* *' '' " MM * ..ixi <3+ - 08 

JUGEMENT CORRECTIONNEL DU : 28 JUIN 2007 i c po &$.^-t WU - 4 . toil <0 

A f. ’ : . i ; • !© | lAc.^ fat) ItX i.Li flic'll*t 

N° de Jugement: 1765/07 J /.• p QO . \ j ='T ^ 

N‘de Parquet ; 9920061 J , , . v 

H. M 5u\r ft,. *f AR signe le 

X ^ 9^ $X A l 1 audience du TRIBUNAL CORRECTIONNEL, au Palais de 

Justice de DR AGUIGN AN le VINGT HUIT JUIN DEUX MILLE SEPT 


A to js« >1.S# K 

(4 A5'-o5'- 2^03- 


?« 



compose de Madame ALBERTI, Vice President, faisant fonction de 
President, 

Monsieur MASSARD, Vice President assesseur, 

Madame LAS3ERRE, Jugc de Proxrmitc, 

assistes dc Madame JASINSKI, Greffier, 

en presence de Monsieur LACOMBE, Substitut du Procureur de la 
Republique a ete appelee l 5 affaire 

EN I RE : 

Monsieur le PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE, pres ce Tribunal, 
demandeur et poursui vant> 

Denise demeurant 

ROQUEBRUNE SUR ARGENS, partie civile constitute par telecopie 
avant V audience, en date du 22 Juin 2007, 


VC^ X5* —I 

J>o*_ xq ( ^L% , 


My 




ino demeurant partie 

T*"- V ^ ^ Jt 5 W a \ & S> civile constitute par lettre recommand6e avec accuse de reception, en date 

v!L—. U “ 2 ™ 7 . 

•t d~. 

GRASSE, partie civile eonstituee par lettre recommandce avec accuse de 
twdeeption, en date du 24 Juin 2007, 

\ & ^\ " ^ - r Olivier demeurant 

U H PEYROLLES EN PROVENCE, partie 

civile eonstituee par lettre recommandee avec accuse de reception, en date 
du 21 Mai 2007, 

i^H Step]lane demeurant 

06130 GRASSE, partie civile eonstituee par lettre 











recommandee avcc accuse de reception, en date du 26 Juin 2007, 


ET: 


NOM: GAIARDO Nicolas 

DATE DE NAISSANCE: 26/03/1971 

LIEU DE NAISSANCE : 94 VILLENEUVE ST GEORGES 

FILIATION: de GAIARDO 

NATIONAL ITE: FRANCAISE _ 

ADRESS E: 

VILLE: 

SITUATION FAMILIALE; MARIE 
PROFESSION: DIRECTEUR COMMERCIAL 

Jamais condamne, libre, placement sous CJ du 19/02/99 au 14/02/06 


Comparant et assiste de Mes BOURDELOUSSE DE BORDEFEUILI ,E et 
Me BUIL, avocats au Barreau de VERSAILLES 

i’revenu de: 

ESCROQUERIE REALISEE EN BANDE ORGANISEE 


NOM: JULLIAN Patrick 

DATE DE NAISSANCE : 11/12/1952 
LIEU DE NAISSANCE : 69 LYON 2EME 

NATIONAL ITE: FRANCAISE _ 

ADRES S E : 

VILLE: 

Jamais condamne, libre, mandat de depot du 14/12/99, mise en liberte lc 
07/04/00, sous control e judiciaire le 08/04/00 

Non comparant a 1’audience 


Prevenu de: 

ESCROQUERIE REALISEE EN BANDE ORGANISEE 










NOM: THEVENEY Jocelyne 
DATE DE NAISSANCE: 24/09/1959 
LIEU DE NA ISSANCE: 92 CLAMART 
FILIATION: 

NATIONAL ITE : FRANCAISE _ 

ADRESSE : 

VILLE: 

SITUATION FAM1L1ALE: CEUBATAIRE 


Jamais condamnee, librc, mandat de depot du 14/12/99, misc en liberty et 
placement sous controle judiciaire le 06/07/00 au 25/07/03 

Comparante et assistee de Me DE VITA, avocat au Baneau de NICE 

Prevenue de: 

ESCROQUERIE REALISEE EN BANDE ORGANISER 


NOM : FAVRE PETIT MERMET Patrick 

DATE DE NAISSANCE: 02/11/1961 

LIEU DE NAI SSANCE: 38 GRENOBLE _ 

FILIATIO N : 

NATIONAL ITE: FRANCAISE _ 

ADRESSEJ^^^^^^^H 

VILLE: 

Jamais condamne, librc, mandat de dep6t du 15/12/99, mis en liberte et 
placement sous controle judiciaire le 06/07/00 


Comparant et assiste de Me DARRAS substituant Me BAUDOUX, avocats 
au Barreau de NICE 

Prevenu de: 

ESCROQUERIE REALISEE EN BANDE ORGANISEE 


NOM: SMIT Beaudouin 

DATE DE NAISSANCE : 27/10/1964 
LIEU DE NA ISSANCE: 18 BOURGES 
FILIATION: 












- 4 - 


NATIONALJTE : FRANCAISE 


ADRESSE ; 





VILLE : 


Jamais condamne, libre, sous euntrole judiciairc It 15/12/99 
Non comparant a ] 5 audience 
Prevenu de: 

ESCROQUERIE REAL1SEE EN BANDE ORGANISEE 

) 


NOM : MARTINI Alain 

DATE DE NAISSANCE : 09/03/1950 
LIEU DE NA ISSANCE : 75109 PARIS 9 EME 
FILIATION: 

NATIONAL ITE: FRANCAISE 
ADRESSE: 

VILLE: 

Jamais condamne, libre, sous controls judiciaire le 15/12/99 
Non comparant a l’audience 
Prevenu de: 

ESCROQUER1E REALISEE EN BANDE ORGANISEE 


NOM: SIMONO Luc 

DATE DE NAISSANCE : 17/06/1958 

LIEU DE NA ISSANCE : MENIN - BELGIQUE _ 

FILIATION: 

NATIONAL ITE: FRANCAISE _ 

ADRESSE^^^^^^^^^M 

VILLE: 

Deja condamnd, libre, mandat de depot du 17/12/99, mis en liberie le 
29/06/00, placement sous control e judiciairc lc 10/07/00 


Comparant et assistc de Me DE VITA, avocat au Barreau de NICE 











Prcvenu de: 


ESCROQUERIE REALTSEE EN BANDE ORGANISEE 


NOM : DUMERY Midiel 
DATE DE NAISSANCE : 01/09/1943 
LIEU DE NAI SSANCE : 45 COMBLEUX 
FILIATION : 

NATIONAL ITE i FRAN CATS E _ 

ADRBSS E : 

VILLE: 

SITUATION FAMILIALE: MARIE 
PROFESSION : RETRAITE 

Jamais condamnc, libre 


Comparant a Laudience, m personne 


Prevenu de: 

ESCROQUERIE REALISEE EN BANDE ORGANISEE 


NOM: DAVILLER Jean Jacques 

DATE DE NAISSANCE : 22/08/1941 
LIEU DE NAI SSANCE : 78 VERSAILLES 
FILIATION: 

NATIONAL ITE : FRANCAISE _ 

VILLE: 

PROFESSION: RETRAITE 

Jamais condamne, libre, sous controle judiciaire le 20/01/00 


Comparant et assists de Me RANDON, avocat au Barreau dc NICE 
Prevenu de: 


ESCROQUERIE REALISEE EN BANDE ORGANISEE 






NOM : GIOVANELLI Marie Madeleine 
GASTAUD 

DATE DE NA1SSANCE : 10/07/1 949 

LIEU DE NA ISSANCE : 13 ISTRES _ 

FILIATIO N : 

NATIONAL ITE: FRANCAISE _ 

VILLE: 

SITUATION FAMILIALE: MARIEE 

Jamais condarnnee, libic, mandat de dep6t du 21/01/00, mise en liberte le 
07/04/00, placement sous controle judiciaire du 07/04/00 au 16/02/04 


Comparante et assistee de Me BAFFERET, avocat au Barreau de 
MARSEILLE 


Prevenue de: 

ESCROQUER1E REALISEE EN BANDE ORGANISEE 


NOM: LEONIPatrick 

DATE DE NAISSANCE : 06/01/1961 
LIEU DE NAI SSANCE: 57 ALGRANGE 
FILIATION: 

NATIONALI TE: FRANCAISE _ 

ADRES SE: 

VILLE: 

SITUATION FAMILIALE: DIVORCE 
PROFESSION : GARDIEN DE PROPRIETE 


Deja condamne. libre, mandat de depot du 01/03/00, mis en liberte le 
10/07/00 

VO 

Comparant et assiste de Me DARRAS substituant MeBAUDOUX ? avocats 
au Barreau de NICE 


Pi evenu de : 

ESCROQUERIE REALISEE EN BANDE ORGANISEE 








- 7 - 


IS’OM: TOUYA Philippe 

DATE DE NAISSANCE : 23/04/1954 
LIEU DE NAI SSANCE : 40 BASSERCLES 
FILIATION : 

NATIONA LITE; FRANCAISE 

ADRES SE 

V1LLE 

SITUATION FAMILIALE: MARIE 


Deja condamne, libre, sous contrdle judiciaire le 21/03/00 
Comparant a [’audience, on personne 


Prevenu de: 

ESCROQUERIE REALISEE EN BANDE ORGAN1SEE 


NOM: CONTE Monique 
SERRA 

DATE DE NAISSANCE : 05/09/1952 
LIEU DE NA ISSANCE: 16 HIESSE 
FILIATION : 

NATIONALI TE: FRANCAISE 
ADRESSE : 

VILLE: 

SITUATION FAMILIALE: MARIEE 


Jamais condamnee, mandat de depot du 21/03/00, mise en liberte et sous 
controle judiciaire le 02/05/00 

Comparante et assistee de Me MARCHrO, avocat au Barreau de NICE 
Prevenue de: 

ESCROQUERIE REALISEE EN BANDE ORGANISEE 


NOM: CONTE Genevieve 
DATE DE NAISSANCE : 17/05/1954 
LIEU DE NA ISSANCE : SLISSEN - ALGERIE 
FILIATION: 

NATIONALITE: FRANCAISE 










- 8 - 


VILLE : 

Jamais condamne, libre, mandat de depot du 10/10/00, mise cn liberte et 
placement sous controls judieiaire le 06/02/01 

Comparante et assistee de Me REES, avocat au Barreau de GRASSE 
Prevenue de: 

ESCROQUERIE REALISEE EN BANDE ORGANISEE 


NOM: N’GUYEN Joel 

DATE DENAISSANCE: 19/03/1954 

LIEU DE NA 1SSANCE: 83061 FREJUS _ 

FILIATION: 

NATIONAL ITE; FRANCA1SE 
VILLE: 

PROFESSION: PATISSIER 

Deja condamne, libre, mandat de depot du 21/03/00, mis en liberte sous 
contrOlc judieiaire le 08/09/00 jusqu’au 27/01/04 


Comparant a {’audience, en personne 


Prevenu de: 

ESCROQUERIE REALISEE EN BANDE ORGANISEE 


NOM: MANDREA Dominique 

DATE DE NAISSANCE : 10/04/1950 

LIEU DE NAISSANCE^lNTtMTGU^^UE 

FILIATION: 

NATIONALI TE: FRANCA 1SE 
ADRBSSE; 

VILLE: 

PROFESSION: AGENT COMMERCIAL 


Jamais condamnd, libre sous controle judieiaire le 23/03/00 
Comparant et assistc de Me S. D REVET, avocat au Barreau de 












-9- 


DRAGUIGNAN 
Prdvcnu de: 

ESCROQUERIE REALISEE EN BANDE ORGANISEE 


NOM: VERRETOUX Vann 

DATE DE NAISSANCE : 05/08/1963 
LIEU DE NA ISSANCE ; 69 LYON 3EME 
FILIATION: 

NATION AL ITE: FRANCA1SE 
VILLE: 


Deja condarrme, libre, mandat de depot du 10/10/00, mis en liberty sous 
contrSle judiciaire le 06/02/01 

Non comparant a T audience 

Prevenu de: 

ESCROQUERIE REALISES EN BANDE ORGANISEE 


NOM: CARNAZZO Gaetan 
DATE DE NAISSANCE : 11/10/1965 
LIEU DE NA ISSANCE : 42 SAINT ETIENNE 
FILIATION: 

NATIONA LITE: FRANCAISE 

ADRESSEj^^^^^^^^H 

VILLE: 


Deja condairme, libre, mandat dc depot du 02/11/00, mis en liberte sous 
controls judiciaire le 12/01/01 

Comparant et assists dc Me NABERES, avocat au Barreau dc 
DRAGUIGNAN 

Prevenu dc: 

ESCROQUERIE REALISEE EN BANDE ORGANISEE 
A I'appel de la cause, le President a constate la presence et 1 ’identity des 









- 10 - 


prevenus a T exception de JULLIAN Patrick, SMIT Beaudouin, MARTINI 
Alain et VERRETOUX Yann, tous les quatre absents. 

Le President a donne connaissance de 1’acte qui a saisi le Tribunal. 

Apres lecture des pieces du dossier, les prevenus ont ete interroges, le 
greffier a tenu note de leurs reponses ; 

Le President a donne lecture des constitutions de partie civile de LIVIAU 
Dino, SAAD Olivier, THERISOD Denise, BOTTA Stephane et PAPA Eric. 

Le Ministere Public a ete entendu en ses requisitions, 

Les prevenus et leurs conseils ont presente leurs moyens de defense, les 
prevenus ayant eu la parole en dernier; 

TOUYA Philippe, DUMERY Michel etN’GUYEN Joel ont presente leurs 
moyens de defense; 

Le Greffier a tenu note du deroulement des debats; 

Apres en avoir delibere conformement a la Loi, le Tribunal a statue en ces 
termes. 


TIE TRIBUNAL 


Attendu que GAIARDO Nicolas a ete renvoye devant ce Tribunal 
Correctionnel par ordonnance du Juge destruction en date du 16 Janvier 
2007 suivie 

- d’une citation d’huissier de justice delivree le 25 mai 2007 a la requete de 
Monsieur le Procureur de la Republique; 


Attendu que GAIARDO Nicolas est prevenu : 

D’avoir, sur Ie territoire national et en ITALIE, entre le ler janvier 1998 et 
Ie31 decembre 1999, etantmembredureseau pyramidal "GOLDFINGER” 
et membre createur du reseau EPSILON, en employant des manoeuvres 
ffauduleuses, en l’espece une mise en scene constitute notamment: par 
1’annonce de Fexistence et de Tappartenance a une societe legale etrangere 
; par l’organisation de reunions de presentation erronee et tronquee des 
esperances de gains imaginaires; par des pressions psychologies et mise 
en condition afin d’obtenir l’adhesion des futurs membres ; par l’adhesion 
a un systeme pyramidal desiquilibre de repartition des fonds au profit des 



- li- 


sculs dirigcants ; trompd, notamment par la croyance en rexistence d’une 
fausse entreprise: MME ainsi quediverses vi crimes 

non identifies pour les determiner a remettre des fends, avee cette 
circonstanceque les fails ont ete commis en bande organisee, Faits qualifies 
d’escroqueries m bandc organises 

tails prevus par ART- 313-2 AL. 2, ART, 313-1 AL. l s ART. 132-71 C. 
PENAL et reprimes par ART. 313-2 AL. 2, ART. 313-7, ART. 313-8 C. 
PENAL 


Attendu qne JULL1AN Patrick a ete renvoye devant ce Tribunal 
Correctionnel par ordoimance do Juge destruction en date do 16 Janvier 
2007 suivic 

- dTine citation d’huissier de justice delivree le 12 juin 2007 k la roquete de 
Monsieur le Procureur de la Repubfique ; 


Attendu que JULLIAN Patrick est pr^venu : 

D’avoir, sur le temtoire national et en ITAL1E, entre le 1 er janvicr 1998 et 
le 31 decembre 1999, etant membre du rescan pyramidal 
4 'GOLDFINGER’ l ? en employant des manoeuvres frauduleuses, en Fespece 
une mise en scene constitute notamment: par Pannonce dc ['existence et 
de Pappartenance a une societe legale etrangere ; par V organisation de 
reunions de presentation erronee et tmnquee des esperances de gains 
imaginaires; par des pressions psychologiques et misc cn condition afin 
d’obtenir P adhesion des futurs membres ; par Fadhdsion k un systems 
pyramidal d£siquilibre de repartition des fends au profit des souls dirigeants 
; trompe, notamment par la croyance en Pexistcnce d'unc fausse entreprise 

ainsi que diverscs victimes non identifies pour les determiner a remettre 
des fonds avec cette circonstance que les faits ont &t& commis en bande 
organisde. Faits qualifies cf escroqueries en bande orgamsee, 

faits prevus par ART. 313-2 AL- 2, ART. 313-1 AL- 1, ART. 132-71 C. 
PENAL et reprimes par ART. 313-2 AL + 2, ART. 313-7, ART. 313-8 C, 
PENAL 


Attendu que THEVENEY Jocelyne a etd renvoyee devant ce Tribunal 
Correctionnel par ordonnancedu Juge destruction endatedulb Janvier 
2007 suivie 


- d*une citation d’huissier de justice delivree le 12 juin 2007 4 la requete de 




- 12 - 


Monsieur le Procureur de la Republique; 




Attendu que TlIEVENEYJocelyne est prcvenue: 

D’avoir, sur le territoirenational et cnlTALlE, entrele ler janvier 1998 et 
le 31 decembre 1999, etant merobre da reseau pyramidal 
‘’GOLDFINGER’ 4 , en employant dcs manoeuvres Irauduleuses, enl’espece 
une mise en scene constitute notamment: par 1'annonoe de 1’existence et 
de 1’appurtenance a une societe legale strangle ; par V organisation de 
reunions de presentation erronee et tronquce des esperances de gains 
imaginaires ; par des prcssions psychologies et mise en condition aim 
d’obtenir P adhesion des futurs membres ; par Padhesion a un systemc 
pyramidal desiquilibfe de repartition des fends au profit des seuls dirigeants 
; trompt, notamment par la croyanee en 1 ’existence dame fausse cntreprisc 


ainsi 

victimes non identifier pour les determiner a remettre des fends, avec cette 
circonstance que les faits ont ete commis en bands orgamsee. Faits qualities 
d’escroqueries en bande organisee. 

faits prevus par ART. 313-2 AL. 2, ART. 313-1 AL. 1, ART. 132 71 C. 
PENAL et reprimes par ART. 313-2 AL, 2, AR 1.313-7, ART. 313- 
PENAL 


Attendu que FAVRE PETIT MERMET Patrick a tie renvoye devant ee 
Tribunal Correctionnel par ordonnance du Juge d’lnstruction en date dul 6 
Janvier 2007 suivie 

- d’une citation d’huissier de justice dtlivrce le 30 mai 2007 a larequete de 
Monsieur le Procureur de la Republique; 


Attendu que FAVRE PETIT MERMET Patrick est prevenu : 

D’avoir, sur le territoire national ct en ITALIE, entre 1c 1 er janvier 1998 et 
le 31 ’ decembre 1999, etant membre du reseau pyramidal 
‘ ’GO L DF IN GER’ ‘, en employantdes manoeuvres frauduleuses, enl’espcce 
une mise en scene constitute notamment: par Fannonce de 1’existence et 
de Pappartenance a une socidte legale etrangere ; par l’orgamsation de 
reunions de presentation erronee et tronquee des esperances de gains 


- 13 - 


imaginaires; par des pressions psycliologiques et mise en condition aim 
d’obtenir T adhesion des future membres ; par I 1 adhesion a un systeme 
pyramidal desiquilibre de repartition des foods au profit des seuls dirigeants 
; trompe, notamment par ]a croyance en rexistence d*une fausse entreprise 



|, ainsi quediverees 

victimes non identifiees pour les determiner a remettre des fonds s avec cette 
circonstanceque les falls ont ete commis cn bande organisce. Fails qualifies 
d’escroqueries en bande organist. 


faits prevus par ART, 313-2 AL. 2, ART. 313-1 AL. 1, ART, 132-71 C. 
PENAL et reprimes par ART. 313-2 AL 2, ART, 313-7, ART, 313-8 C. 
PENAL 


Attendu que SMIT Beaudouin a ete renvoye dev ant ce Tribunal 
Correctionnel par ordonnance du juge d 5 Instruct!on en date dul6 Janvier 
2007 suivie 

- d’une citation d’huissier de justice delivree 1c 22 mai 2007 a la requete de 
Monsieur le Procureur de la Republique ; 


Attendu que SMIT Beaudouin est prevenu : 

D’avoir, sur le tenitoire national et en 1TAL1E ? entre le ler Janvier ! 998 et 
le 31 deccmbre 1999, etant membre du reseau pyramidal 
CT GOLDFINGER“ 3 enemployant des manoeuvres frauduleuses, en Pespece 
une mise en scene constitute notamment: par Tannonce de T existence et 
de Tappartenance a une societe Itgale etrangere ; par Torganisation de 
reunions de presentation erronee et tronquee des esperances de gains 
imaginaires ; par des prcssions psychologiques et mise en condition a fin 
d’obtenir 1 5 adhesion des future membres ; par Tadhesion a un systeme 
pyramidal desiquilibre de repartition des fonds au profit des seuls dirigeants 
; trompe, notamm ent par la croyance en 3’existence d* une fausse entreprise 
: MM & MME ainsi quo di verses 

victimes non identifiees pour les determiner a remettre des fonds, avec cette 
circonstanceque les faits ont ete commis en bande organises Fails qualifies 
d’escroqueries en bande organisce. 


faits prevus par ART, 313-2 AL 2, ART. 313-1 AL 1, ART. 132-71 C 
PENAL et reprimes par ART. 313-2 AL, 2, ART, 313-7, ART, 313-8 C + 
PENAL 





- 14 - 


* 


Attendu que MARTINI Alain a etc renvoye devant ce Iribunal 
Correct) onnel par ordonnance du Juge d'Instruction en date du 16 Janvier 
2007 suivie 

- d 'une citation d’huissier de justice delivree le 1 2 juin 2007 a la requete dc 
Monsieur le Procurcur de la Republiquc ; 



\ 


Attendu que MARTINI Alain est prevenu : 

D’avoir, surlc territoirenational ct en ITALIE, entre le Ierjanvier 1998 et 
le 31 decembre 1999, 6tant membre du rfecau pyramidal 
t? GOLDFJNGEIT £ , en empioyantdes manoeuvres fraud ule uses, en Fespece 
une mise en scene constitute notamment: par Fannonce de 1 existence et 
de Fappartenance k une societe legale etrangere ; par {’organisation de 
reunions dc presentation erronee ct tronquee des esperances de gains 
imaginaires ; par des pressions psycho logiques et mise en condition afin 
d'obtenir F adhesion des future membres ; par Fadhesion a un systeme 
pyramidal desiquilibrede repartition des fonds au profit des seuls dirigeants 
; troinpe ; notamincnt par la croyance en F existence d'une fausse entreprise 
: MM & MME ainsi que diverses victimes non 

identifies pour les determiner a remettre des fonds , avec cettc cirConstance 
que les faits ont etc eonunis en bande organises Faits qualifies 
d’cscroqueries en bande organisee. 

faits prevus par ART, 313-2 AL. 2, ART* 313-1 AL, 1, ART, 132-71 C* 
PENAL et reprimes par ART, 313-2 AL. 2, ART, 313-7, ART, 313-8 C. 
PENAL 


Attendu que SIMONO Luc a elt renvoye devant ce Tribunal Correctionnel 
par ordonnance du Juge d’Instruction en date du 16 Janvier 2007 suivie 

- d’une citation d’huissier de justice delivree le 31 mai 2007 a la requete dc 
Monsieur lc Procureur de la Republiquc ; 


Attendu que SIMONO Luc est prevenu : 

D 1 avoir, sur le territoire national et en ITALIE, entre lc ler janvier 1998 et 
le 31 decembre 1999, etant membre du r£seau pyramidal 
°GOLDFINGER T \ en empioyantdes manoeuvres fraudulcuses, en Fespece 
une mise en scene constitute notamment: par Fannance de ['existence et 
dc Fappartenance a une societe legale etrangere ; par Forganisation de 
reunions de presentation erronee et tronquee des esperances de gains 



- 15 - 

* 

imaginaires; par des prcssions psychologiques et mise en condition afin 
d’obtenir 1’adhesion des future membrcs ; par F adhesion a un system© 
pyramidal desiquilibrede repartition des fonds au profit des souls dirigeants 
; trompe, notamment par la croyance en l 1 existence d Tine fausse entreprise 


B 


ainsi que di verses victimes non 
identifides pour les determiner a remettre des fonds, avec cette circonstance 
que les faits ont ete commis en band© organises, Faits qualifies 
d J cscroqueries en bande organise©. 

faits prevus par ART, 313-2 AL, 2, ART, 313-1 AL 1, ART, 132-71 C. 
PENAL el repnmes par ART, 313-2 AL. 2, ART, 313-7, ART, 313-8 C, 
PENAL 


Attendu quo DUMERY Michel a dte renvoye devant ce Tribunal 
Coirectionnel par ordonuance du Jugo destruction en date du 16 Janvier 
2007 suivie 

- d’une citation d'huissier de justice delivree le 23 mai 2007 a la requete de 
Monsieur le Procureur de la Republique ; 

Attendu que DUMERY Michel est prevenu ; 

D’avoir, sur le territoire national et en ITALIE, entre le ler janvier 1998 et 
le 31 dccembre 1999, ctant membre du reseau pyramidal 
* "GOLD FINGER' en employant des manoeuvres fraudulcuses, en Tespdce 
unemise en sedne constitute notamment: par Pannonce de V existence et 
de Pappartenance a une society 16gale stranger© ; par Torganisation de 
reunions de presentation erronee et tronquee des esperances de gains 
imaginaires : par des pressions psychologiques et mise en condition afin 
d’obtenir V adhesion dcs futurs membrcs ; par V adhesion a un system© 
pyramidal desiquilibre de repartition dcs fonds au profit des seuls dirigeants 
; trompi, notammen t par la croyance en V existence d J one fausse entreprise 
; MMH ainsi que diverscs victimes non identifiees pour les 

determiner a remettre dcs tends, avec cette circonstance que les faits ont ete 
commis en bandc organisee. Faits qualifies d’cscroqueries en band© 
organises, 

faits prevus par ART. 313-2 AL. 2, ART, 313-1 AL, J, ART. 132-71 C, 
PENAL et reprimes par ART, 313-2 AL, 2, ART, 313-7, ART, 313-8 C, 





- 16 - 


PENAL 


Attendu que DAVILLER Jean Jacques a et£ renvoye devant cc Tribunal 
Correction]!el par ordonuance du Juged’Instruct!on endatedu 16 Janvier 
2007 suivie 

- d*une citation d’huissier de justice deKvr^e le 4 join 2007 a la requete de 
Monsieur le Procureur de la Republique ; 


Attendu que DAVILLER Jean Jacques est prevenu : 

D'avoir, $ur le tenitoire national et en ITALIE, entre le ler janvicr 1998 et 
le 31 dcccinbre 1999, ctant membre du r£$eau pyramidal 
‘ ’GOLDFINGER’en employant des manoeuvres fraudul eases, en Pespece 
one mise en scene constitute notamment: par Pannonce de Pexistence et 
de Pappartenance a une societe legale etrangtre ; par 1’organisation de 
reunions de presentation crroncc ct tronquee des esperances de gains 
imaginaires ; par des pressions psychologies et mise cn condition afin 
d’obtenir P adhesion des fiiturs membres ; par Padhesion h un systeme 
pyramidal desiquilibre de repartition des fends au profit des seuls dirigeants 
; trompe ? notamment par la croyance en Pexistence dTine feusse cntrcprisc 
: MM & MME I.IHHIHIHH ainsi que diverges victimes non 
identifiees pour les determiner a remet ire des fends , avec cette circonstance 
que les faits ont etc comm is cn bande organisee, Fails qualifies 
d’escroqueries en bande organisee. 

faits prevus par ART. 313-2 AL. 2, ART. 313-1 AL 1, ART. 132-71 C. 
PENAL et reprimes par ART. 313-2 AL 2, ART. 313-7, ART. 313-8 C. 
PENAL 


Attendu que GIOVANELLI Marie Madeleine a efe renvoyee devant ce 
TribunalCorrectionnelparordonnancedu Juged*Instruction endatedu 16 
Janvicr 2007 suivie 


- d’une citation d’huissier de justice delivree le 25 mai 2007 a la requete de 
Monsieur le Procureur de la Republique; 


Attendu que GIOVANELLI Marie Madeleine est prevenue: 

D 1 avoir, sur le tenitoire national et en ITALIE, entre le ler janvicr 1998 et 
le 31 decembre 1999, etant membre du r6seau pyramidal 
^GQLDFINGER’ 4 , en employant des manoeuvres frauduleuscs, cn Pespece 



-17 - 


une mise en scene constitute notamment; par Fannonce de rexistence et 
de Pappartenance a line societe legale dtrangere ; par rorganisation de 
reunions de presentation erronee et tronquee des esperances de gains 
imaginaires ; par des pressions psychologies et mise en condition afin 
d*obtenir Fadhesion des lutnrs membres ; par T adhesion a un systeme 
pyramidal desiquilibredc repartition des fonds au profit des sen Is dirigeants 
; trompe, notamment par la croyancc cn [’existence d'une fausse entreprisc 
: MME ainsi qne diverses victimes non identifiees pour les 

determiner a remettre des fonds, avec cette circonstance que les fails onl ete 
commis en bande organisee* Faits qualifies d'escroqueries cn bande 
organises, 

faits prevus par ART. 313-2 AL. 2, ART. 313-1 AL. 1, ART. 132-71 C. 
PENAL et reprimes par ART. 313-2 AL, 2, ART. 313-7, ART. 313-8 C, 
PENAL 


Attendu que LEGN1 Patrick aete renvoyedevant ce Tribunal Correctionncl 
par ordonnance du juge destruction cn date du 16 Janvier 2007 suivie 

- d’une citation d’huissier de justice delivree le 15 rnai 2007 a la requete de 
Monsieur le Procureur de la Republique ; 


Attendu que LEONI Patrick est prevenu : 

D J avoir, sur le territoire national et en TTALIE, entre le 1 er janvier 1998 et 
le 31 ddeembre 1999, ctantmembredu reseau pyramidal 4 ’GOLDFINGER 74 
,cn employant des manoeuvres frauduleuses, en Tesp&ce une mise en scene 
constitute notamment: par 1’annonce de ^existence et de Pappartenance a 
une societe legale etrangere; par 1 1 organisation de reunions de presentation 
eironcc et tronquee des espcrances de gains imaginaires; par des pressions 
psyehologiques et mise cn condition afin d’obtenir V adhesion des futurs 
membres; par T adhesion k un systeme pyramidal d6siqnllibrede repartition 
des fonds au profit des sculs dirigeants ; tromp6, notamment par la croyance 
en Pexistancc d'une fausse entreprisc : MMS et MMES 



victimes non identifiees pour les determiner a remettre des fonds, avec cette 
circonstance que les faits ont etc commis en bande organises. Faits qualifies 
d'escroqueries en bande organises 


faits prevus par ART. 313-2 AL. 2, ART* 313-1 AL, 1, ART. 132-71 C. 



PENAL et rdprimes par ART. 313-2 AL, 2, ART- 313-7, ART. 313-8 C. 
PENAL 


Attendu que TOUYA Philippe a £te renvoye devant ce Tribuna] 
Correctionnel par ordonnanec du Juge d 7 Instruction en date du 16 Janvier 
2007 suivie 

- <Func citation d'huissier de justice dclivree le 5 juin 2007 a la requite dc 
Monsieur le Procurcur de la Republique ; 


Attendu que TOUYA Philippe estprevenu : 

D* avoir, sur le tenitoire national et en 1TAL1E, entre le lerjanvicr 1998 et 
le 21 mars 2000, etant membre du reseau pyramidal ^GOLDFINGER** 
ainsi que du reseau pyramidal ° WORLD 2000” f en employant des 
manoeuvres frauduleuses, en Pcspece une mise en scene constitute 
notamment: par I’annoncc dc Texistence et dc Tappurtenance a une societe 
legale etrangere; par Forganisation dc reunions de presentation erronee et 
tronqute des esperances dc gains imaginaires ; par des pressions 
psychol ogiques et mise en condition afin d'obtenir Padh&ion des fiiturs 
membres; par Tadhcsion a un systeme pyramidal desiquilibrc de repartition 
des fonds au profit des seuls dirigeants; trompe, notiunm^i^a^acroyaiice 
cn V existence d*une fausse entrepfise : MMES I 

ainsi que diverges victimes non identifiees pour les determiner k remettre 
des fonds, avec cette circonstance que les faits ont ete commis en bande 
organise. Faits qualifies d’escro queries en bande organisee. 

faits prevus par ART. 313-2 AL. 2, ART. 313-1 AL. 1, ART. 132-71 C. 
PENAL et reprimes par ART. 313-2 AL. 2, ART. 313-7, ART. 313-8 C. 
PENAL 


Attendu que CONTE Monique a ete renvoyee devant ce Tribunal 
Correctionnel par ordonnance du Juge dTnstmction en date du 16 Janvier 
2007 suivie 


- d’une citation d’huissier de justice delivree le 21 mai 2007 a la requete de 
Monsieur 1c Procureur de la Republique ; 

Attendu que CONTE Monique est prevenue ; 

D’avoir, sur le territoire national et en ITALIE, entre lc ler deccmbre 1999 
et le 21 mars 2000, etant membre du reseau pyramidal WORLD 2000", 
en employant des manoeuvres frauduleuses, cn Fespece une mise cn scene 


-19 - 


constitute notamment I parParmonce de V existence et de rappartcnance a 
une societc legale etrangere; par Porganimation de reunions de presentation 
erronte et tronquee des esperanccs de gains imaginaires; par des pressions 
psychologiqucs ct raise en condition afin d’obtenir I 1 adhesion des fiiturs 
membres; par V adhesion a un systems pyramidal dcsiquilibre de repartition 
des fonds an profit des seuls dirigeants; trompe, notamment par la croyance 
en Pexistence d’une fausse entreprise, diverses vi crimes non identifites 
pour les determiner h remettre des fonds , avec cette circons Lance que les 
faits ont ete cominis en bande organises. Fails qualifies d'escroqueries en 
bande organ iste, 

faits prevus par ART, 313-2 AL 2, ART. 313-1 AL. U ART. 132-71 C. 
PENAL et reprimes par ART. 313-2 AL, 2, ART. 313-7, ART, 313-8 C. 
PENAL 


Attendu que CONTE Genevieve a ete renvoyee devant ce Tribunal 
Correct!onnel par ordonnance du Juge d'Instruction en date dul 6 Janvier 
2007 suivie 

- d'unc citation d'huissier de justice delivree le 22 mai 2007 a la requete de 
Monsieur le Procureur de la Republique; 


Attendu que CONTE Genevieve est prevenue i 

D’avoir sur le territoire national et en ITALIE, entre le 1 er decembre 1 999 
et le 21 mars 2000, etant membre du reseau pyramidal "WORLD 2000'’, 
cn employant des manoeuvres frauduleuses, en 1 'esptee une raise en scene 
constitute notamment: par Farm once de Pexistence et de Fappartenance 
a une societe legale etrangere ; par V organisation de reunions de 
presentation droneee et tronquee des esperances de gains imaginaires ; par 
des pressions psycho log iques et misc cn condition afm d’obtenir T adhesion 
des fiiturs membres; par F adhesion h un systfene pyramidal dteiquilibre de 
repartition des fonds an profit des souls dirigeants ; trompe no tamment par 
la croyance en Texistence d*une entreprise: MMS et MMES 



determiner a remettre des fonds, avec cette circonstance que les faits on ete 
eomrnis en bande organises, Faits qualifies d’escroqueries en bande 
organiste. 


faits ptevus par ART. 313-2 AL, 2, ART. 313-1 AL. 1, ART. 132-71 C. 
PENAL ct reprimds par ART, 313-2 AL 2, ART. 313-7, ART. 313-8 C. 




- 20 - 


PENAL 


Attendu que N f GU YEN Joe! a eteraivoy6 devant ce Tribunal Correctionnel 
par ordonnance du Juge d’Instruction eu dale du 16 Janvier 2007 suivie 

- d'rnie citation d’huissier de justice delivrce le 4 join 2007 a la rcquete de 
Monsieur le Procureur de la Repub lique ; 


Attendu que N ! GUYEN loel est prevcnu : 

Devoir, sut le tenitoire national et en ITALIE, entre le ler janvier 1998 et 
le 21 mars 2000, etant membre du reseau pyramidal 4 'GOLDFINGER’ £ et 
dn rdseau pyramidal *'WORLD 2QG0 f \ cn employant dcs manoeuvres 
frauduleuses, en Pespece une mise en $c£ne constitute notammcnt : par 
Pannonce de Pexistenee et de Pappartenance a une societe legale etrangere 
; par Porganisation de reunions de presentation erronee et tronquee des 
esperances de gains imaginaires; par des pressions psychologiques et mise 
en condition afin d'obtenir P adhesion des fviturs membres ; par Padhesion 
a un systfime pyramidal desiquilibre de repartition dcs fonds au profit des 
seuls dirigeants ; trompe, notamment par la croyance en Pexistenee d'unc 
fausse entreprise :MR ET MME 


IIBIH- ainsi que diverses victimes non identifies pour les determiner a 
remettre des fonds, avec cette circonstance que les faits ont etc commis en 
bande organisee. Faits qualifies d’escroqueries en bande organist. 


faits prevus par ART, 313-2 AL. 2, ART, 313-1 AL* 1, ART. 132-71 C 
PENAL et reprimes par ART. 313-2 AL, 2, ART* 313-7* ART, 313-8 C. 
PENAL 


Attendu que MANDREA Dominique a et 6 renvoyd devant ce Tribunal 
Coirectionncl par ordonnance du Juge destruction en date du 16 Janvier 
2007 suivie 


- d’une citation dTiuissier de justice delivree le 6 juin 2007 a la requite de 
Monsieur le Procureur de la Republique; 


Attendu que MANDREA Dominique est prevenu : 

B’avoir, sur leterritoirc national et en ITALIE, entre le ler janvier 1999 et 



- 21 - 


le 31 decembre 1999 etant membre du reseau pyramidal ‘ ’ GOLDFINGER’ ‘ 
et du reseau pyramidal ‘’WORLD 2000”, en employant des manoeuvres 
frauduleuses, en l’espdce une mise en scene constituee notamment: par 
l’annonce de 1’existence et de l’appartenance a une societe legale etrangere 
; par 1’organisation de reunions de presentation erronee et tronquee des 
esperances de gains imaginaires; par des pressions psychologies et mise 
en condition afin d’obtenir 1’adhesion des futurs membres ; par 1’adhesion 
a un systeme pyramidal desiquilibre de repartition des fonds au profit des 
seuls dirigeants ; trompe, notamment par la croyance en l’existence d’une 
fausse entreprise, diverses victimes non identifiees pour les determiner a 
remettre des fonds, avec cette circonstance que les faits ont ete commis en 
bande organisee. Faits qualifies d’escroqueries en bande organisee. 

faits prevus par ART. 313-2 AL. 2, ART. 313-1 AL. 1, ART. 132-71 C. 
PENAL et reprimes par ART. 313-2 AL. 2, ART. 313-7, ART. 313-8 C. 
PENAL 


Attendu que VERRETOUX Yann a ete renvoye devant ce Tribunal 
Correctionnel par ordonnance du Juge d’Instruction en date du 16 Janvier 
2007 suivie 

- d’une citation d’huissier de justice delivree le 30 mai 2007 a la requete de 
Monsieur le Procureur de la Republique; 


Attendu que VERRETOUX Yann est prevenu : 

D’avoir, sur le tenitoirenational enITALIE etenESPAGNE, entrele ler 
janvier 1998 et le 21 mars 2000, etant membre du reseau pyramidal 
‘’GOLDFINGER’*, et du reseau Pyramidal ‘’DSF‘ en employant des 
manoeuvres frauduleuses, en l’espece une mise en scene constituee 
notamment: par l’annonce de l’existence et de l’appartenance a une societe 
legale etrangere ; par I’organisation de reunions de presentation erronee et 
tronquee des esperances de gains imaginaires ; par des pressions 
psychologiques et mise en condition afin d’obtenir l’adhesion des futurs 
membres; par 1 ’ adhesion a un systeme pyramidal desiquilibre de repartition 
des fonds au profit des seuls dirigeants; trompe, notamment par la croyance 
en l’existence d’une fausse entreprise, diverses victimes non identifiees 
pour les determiner a remettre des fonds, avec cette circonstance que les 
faits ont ete commis en bande organisee. Faits qualifies d’escroqueries en 
bande organisee. 


faits prevus par ART. 313-2 AL. 2, ART. 313-1 AL. 1, ART. 132-71 C. 
PENAL et reprim.es par ART. 313-2 AL. 2, ART. 313-7, ART. 313-8 C. 
PENAL 




- 22 - 


Attendu que CARNAZZO Gaetan a renvoye devant ee Tribunal 
Correct ionn el parordonnancc du Juge destruction en datedu 16 Janvier 
2007 suivie 

- dTirie citation d’huissicr de justice delivr£e 1c 11 juin 2007 a la requete de 
Monsieur le Procureur de la Republiquc ; 


Attendu que CARNAZZO Gaetan est prevenu : 

D’avoir sur le territoire national et en ITAL1E, entre le ler Janvier 1998 ct 
! ) le 31 deccmbrc 1999, etant membre du rdseau pyramidal 

‘ *GOLDFINGER ,fi , en employant des manoeuvres ffauduleuses, cn Fespecc 
. une mise en scene constitute notamment: par Tannonce de V existence et 

Fappartcnance & une societc legale ttrangere ; par Torganisation de 
reunions de presentation errant® et tranquee des esperances de gains 
imaginaircs ; par des pressions psychologiques et mise en condition afin 
d'obtenir Tadhtsion des futurs membres ; par Padhesion a un systenie 
pyramidal dcsiquilibrede repartition des fonds au profit des seuls dirigeants 
; trompe, notammen t par la croyance en Pexistance d’une fausse entreprise 
: MME ainsi que diverses victimes non identifices pour les 

determiner a remettre des fonds, avec cette circonstanee que les fails ont ete 
cominis en bands organisee* Faits qualifies d'escro queries en bandc 
organises 

faits prevus par ART, 313-2 AL, 2, ART; 313-1 AL. L, ART, 132-71 C, 
PENAL et reprimds par ART, 313-2 AL, 2, ART, 313-7, ART, 313-8 C, 
; ' ) PENAL 


SUR L“ACTION PUBLIQUE 

Attendu qubl ne result® pas du dossier et des debats la preuve que CONTE 
SERRA Monique, MANDREA Dominique et CARNAZZO Gaetan se 
soient rendus coupable des faits qui lui sont reproches ; qu'il y a lieu en 
consequence de les rclaxer des fins de la poursuitc ; 

Attendu qu’il ressort des elements du dossier que tous les autres prevenus 
ont reellement commis les faits qui leur sont reproches ; 

Qvfen consequence il convicnt de les retenir dans les liens de la prevention 
et do les condamner a la peine prevue dans 1c dispositif du present 
jugement; 

Attendu qu*en ce qui conceme JULL1AN Patrick, THEVENET Jocclyne, 


FAVRE PETIT MERMET Patrick, SIMONO Luc, G10VANELL1 
GASTAUD Marie Madeleine, LEONI Patrick, CONTE Genevieve ct 
VERRETOUX Yann, ces faits doivent etre sanctionnfe d’une peine 
d’emprisonnement pour partte ferme, eu egard a la gravite des fails et du 
trouble poite a Tordre public. 


Attendu que JULLIAN Patrick, SMIT Beaudoin, MARTINI Alain ct 
VERRETOUX Yann ne comparaisscnt pa$ ? qu f ils n'ont pas cu 
connaissance de la date d'audience ; qiTil convient de statuer k leur egard 
par jugement de defaut en vertu de Particle 412 du Code de procedure 
penalc; 


SUR L’ACTION CIVILE 

Attendu quo Dino, Olivier, Denise, 

Stephane et^^H Eric se sent constitucs parties civiles 

Attendu que ^^Hoilvier sollicite la somtnc de 20000 Francs a litre de 
dommagesdnt&rgts ; 


Attendu que^^^HStephane sollicite la somme de 152 Euros a titre de 
dommages-interSls, la somme dc 500 Euros correspondant aux intfrets et 
la somme de 500 Euros de dommages-interets pour le prejudice moral; 

Attendu que Eric sollicite la somme de 3000 Euros a litre de 

dommages-interets ; 


Attendu que 


Dino sollicite la somme de 3000 Euros a titre de 
dommages-interets et la somme dc 1500 Euros de dommages-interets pour 
le prejudice moral. 


Attendu que leurs demandes sont recevables et regulifercs cn la forme. 

Attendu que le Tribunal dispose d’cl&nents d’appreciation suffisants pour 
allouer a: 

Olivier, la somme de 1000 Euros a titre dc dommages-interets 
. Stephane, la somme de 152 Euros a titi H e de dommages-interets 

- Er ic, la somme de 1000 Euros a titre de dommages-interets 

. ^^^^Dino, la somme de 1000 Euros a titre de dommages-interets, 

Attendu quc^^^^^^|Denise ne chiffre pas sa demands; qubl convient 
de declarer irrecevable sa constitution departie civile. 










PAR CES MOTIFS 


SUR L’ACTION PUBLIQUE 

Statuant publiquement, en premier ressort et par jugementontradictoire, 
a l’egard de GAIARDO Nicolas ; 

Declare GAIARDO Nicolas coupable des faits qui lui sont reproches. 
Condamne GAIARDO Nicolas : 
a 12 mois d’emprisonnement avec sursis 
a 1 amende delictuelie de 5000,00 Euros 

pour l’infraction de ESCROQUERIE REALISEE EN BANDE 
ORGANISEE 

Constate que le President a donne au condamne l’avertissement prevu par 
Particle 707-3 du Code de Procedure Penale. 

Sitot le prononce du jugement, le President donne au condamne 
l’avertissement prevu par Particle 132-29 du Code penal. 

Le President a averti le condamne, que s’il commet une nouvelle infraction, 
il pourra faire l’objet d’une nouvelle condamnation qui sera susceptible 
d’entrainer P execution de la premiere condamnation sans confusion avec 
la seconde et qu’il encourra les peines de la recidive dans les termes des 
articles 132-9 a 132-10 du Code penal; 


Statuant publiquement en premier ressort, et par jugement par defaut a 
l’egard de JULLIAN Patrick ; 

Declare JULLIAN Patrick coupable des faits qui lui sont reproches. 
Condamne JULLIAN Patrick: 
a 6 mois d’emprisonnement dont 2 mois avec sursis 
a 1 amende delictuelie de 10000,00 Euros 

pour I’infraction de ESCROQUERIE REALISEE EN BANDE 
ORGANISEE 



-25- 


En raison de l’absence du prevenu a P audience de jugement, le President 
n’a pu lui donner l’avertissement prevu par Particle 132-29 du Code penal. 


Statuant publiquement, en premier ressort et par jugementontradictoire, 
a Pegard de THEVENEY Jocelyne ; 

Declare THEVENEY Jocelyne coupable des faits qui lui sont reproches. 
Condamne THEVENEY Jocelyne: 
a 18 mois d’emprisonnement dont 12 mois avec sursis 
a 1 amende delictuelle de 20000,00 Euros 

pour ^infraction de ESCROQUERIE REALISEE EN BANDE 
ORGANISEE 

Constate que le President a donne a la condamne l’avertissement prevu par 
Particle 707-3 du Code de Procedure Penale. 

Sitot le prononce du jugement, le President donne a la condamnee 
l’avertissement prevu par Particle 132-29 du Code penal. 

Le President a averti la condamnee, que si elle commet une nouvelle 
infraction, elle pourra faire l’objet d’une nouvelle condamnation qui sera 
susceptible d’entrainer P execution de la premiere condamnation sans 
confusion avec la seconde et qu’elle encourra les peines de la recidive dans 
les termes des articles 132-9 a 132-10 du Code penal; 


Statuant publiquement, en premier ressort et par jugementontradictoire, 
a Pegard de FAVRE PETIT MERMET Patrick ; 

Declare FAVRE PETIT MERMET Patrick coupable des faits qui lui 
sont reproches. 

Condamne FAVRE PETIT MERMET Patrick : 
a 18 mois d’emprisonnement dont 12 mois avec sursis 
a 1 amende delictuelle de 20000,00 Euros, 

pour l’infraction de ESCROQUERIE REALISEE EN BANDE 
ORGANISEE 




Constate que le President a donne an condamne l’avertissement prevu par 
Particle 707-3 du Code de Procedure Penale. 

Sitot le prononce du jugement, le President donne au condamne 
Pavertissement prevu par Particle 132-29 du Code penal. 

Le President a averti le condamne, ques’il coinmetunenouvelle infraction, 
il pourra faire l’objet d’une nouvelle condamnation qui sera susceptible 
d’entrainer P execution de la premiere condamnation sans confusion avec 
la seconde et qu’il encourra les peines de la recidive dans les termes des 
articles 132-9 a 132-10 du Code penal; 


Statuant publiquement en premier ressort, et par jugement par defaut a 
l’egard de SMIT Beaudouin ; 

Declare SMIT Beaudouin coupable des faits qui lui sont reproches. 
Condamne SMIT Beaudouin: 
a 10 mois d’emprisonnement avec sursis 
a 1 amende delictuelle de 10000,00 Euros 

pour l’infraction de ESCROQUERIE REALISEE EN BANDE 
ORGANISEE 


En raison de Pabsence du prevenu a Paudience de jugement, le President 
n’a pu lui donner Pavertissement prevu par Particle 132-29 du Code penal. 


Statuant publiquement en premier ressort, et par jugement par defaut a 
l’egard de MARTINI Alain ; 

Declare MARTINI Alain coupable des faits qui lui sont reproches. 
Condamne MARTINI Alain : 
a 10 mois d’emprisonnement avec sursis 
a 1 amende delictuelle de 10000,00 Euros 

pour l’infraction de ESCROQUERIE REALISEE EN BANDE 
ORGANISEE 







-28- 


♦ 


f 


i 





Constate que le President a donne au condamne Pavertissement prevu par 
Particle 707-3 du Code de Procedure Penale. 

Sitot le prononce du jugement, le President donne au condamne 
Pavertissement prevu par Particle 132-29 du Code penal. 

Le President a averti le condamne, que s’il commet une nouvelle infraction, 
il pourra faire l’objet d’une nouvelle condamnation qui sera susceptible 
d’entrainer P execution de la premiere condamnation sans confusion avec 
la seconde et qu’il encourra les peines de la recidive dans les termes des 
articles 132-9 a 132-10 du Code penal; 


Statuant publiquement, en premier ressort et par jugementontradictoire, 
a l’egard de DAVILLER Jean Jacques; 

Declare DAVILLER Jean Jacques coupable des faits qui lui sont 
reproches. 

Condamne DAVILLER Jean Jacques: 
a 3 mois d’emprisonnement avec sursis 

pour l’infraction de ESCROQUERIE REALISEE EN BANDE 
ORGANISEE 


Sitot le prononce du jugement, le President donne au condamne 
Pavertissement prevu par Particle 132-29 du Code penal. 

Le President a averti le condamne, que s’il commet une nouvelle infraction, 
il pourra faire l’objet d’une nouvelle condamnation qui sera susceptible 
d’entrainer P execution de la premiere condamnation sans confusion avec 
la seconde et qu’il encourra les peines de la recidive dans les termes des 
articles 132-9 a 132-10 du Code penal; 


Statuant publiquement, en premier ressort et par jugementontradictoire, 
a l’egard de GIOVANELLI Marie Madeleine ; 

Declare GIOVANELLI Marie Madeleinecoupable des faits qui lui sont 
reproches. 


Condamne GIOVANELLI Marie Madeleine : 


-29- 


a 6 mois d’emprisonnement dont 3 mois avec sursis 
a 1 amende delictuelle de 3000,00 Euros 

pour l’infraction de ESCROQUERIE REALISEE EN BANDE 
ORGANISEE 

Constate que le President a donne a la condamnee l’avertissement prevu par 
Particle 707-3 du Code de Procedure Penale. 

Sitot le prononce du jugement, le President donne a la condamnee 
l’avertissement prevu par Particle 132-29 du Code penal. 

Le President a averti la condamnee, que si elle commet une nouvelle 
infraction, elle pourra faire l’objet d’une nouvelle condamnation qui sera 
susceptible d’entrainer P execution de la premiere condamnation sans 
confusion avec la seconde et qu’elle encourra les peines de la recidive dans 
les termes des articles 132-9 a 132-10 du Code penal; 


Statuant publiquement, en premier ressort et par jugementontradictoire, 
a l’egard de LEONI Patrick ; 

Declare LEONI Patrick coupable des faits qui lui sont reproches. 
Condamne LEONI Patrick: 
a 2 ans d’emprisonnement dont 18 mois avec sursis 
a 1 amende delictuelle de 50000,00 Euros 

pour l’infraction de ESCROQUERIE REALISEE EN BANDE 
ORGANISEE 

Constate que le President a donne au condamne l’avertissement prevu par 
Particle 707-3 du Code de Procedure Penale. 

Sitot le prononce du jugement, le President donne au condamne 
Pavertissement prevu par Particle 132-29 du Code penal. 

Le President a averti le condamne, que s’il commet une nouvelle infraction, 
il pourra faire l’objet d’une nouvelle condamnation qui sera susceptible 
d’entrainer P execution de la premiere condamnation sans confusion avec 
la seconde et qu’il encourra les peines de la recidive dans les termes des 
articles 132-9 a 132-10 du Code penal; 


-30- 


Statuantpubliqucmcnt, en premier ressort et parjugementontradictoire, 
a l’egard de TOUYA Philippe ; 

Declare TOUYA Philippe coupable des faits qui lui sont reproches. 
Condamne TOUYA Philippe : 
a 10 mois d’emprisonnement avec sursis 
a 1 amende delictuelle de 1000,00 Euros 

pour l’infraction de ESCROQUERIE REALISEE EN BANDE 
ORGANISEE 

Constate que le President a donne au condamne l’avertissement prevu par 
Particle 707-3 du Code de Procedure Penale. 

Sitot le prononce du jugement, le President donne au condamne 
Pavertissement prevu par Particle 132-29 du Code penal. 

Le President a averti le condamne, que s’il commet une nouvelle infraction, 
il pourra faire l’objet d’une nouvelle condamnation qui sera susceptible 
d’entrainer P execution de la premiere condamnation sans confusion avec 
la seconde et qu’il encourra les peines de la recidive dans les termes des 
articles 132-9 a 132-10 du Code penal; 


Statuant publiquement, en premier ressort et par jugementontradictoire, 
a l’egard de CONTE Monique ; 

Prononce la relaxe 


Statuant publiquement, en premier ressort et par jugementontradictoire, 
a l’egard de CONTE Genevieve ; 

Declare CONTE Genevieve coupable des faits qui lui sont reproches. 
Condamne CONTE Genevieve: 
a 24 mois d’emprisonnement dont 20 mois avec sursis 
a 1 amende delictuelle de 6000,00 Euros 

pour l’infraction de ESCROQUERIE REALISEE EN BANDE 
ORGANISEE 






-31- 


Constate que le President a donne a la condamnee 1 ’ avertissement prevu par 
Particle 707-3 du Code de Procedure Penale. 


Sitot le prononce du jugement, le President donne a la condamnee 
Pavertissement prevu par Particle 132-29 du Code penal. 

Le President a averti la condamnee, que si elle commet une nouvelle 
infraction, elle pourra faire l’objet d’une nouvelle condamnation qui sera 
susceptible d’entrainer P execution de la premiere condamnation sans 
confusion avec la seconde et qu’elle encourra les peines de la recidive dans 
les termes des articles 132-9 a 132-10 du Code penal; 


Statuantpubliquement, en premier ressort et par jugemenfcontradictoire, 
a Pegard de N’GUYEN Joel; 

Declare N’GUYEN Joel coupable des faits qui lui sont reproches. 
Condamne N’ GUYEN Joel: 
a 6 mois d’emprisonnement avec sursis 
a 1 amende delictuelle de 1000,00 Euros 

pour I’infraction de ESCROQUERIE REALISEE EN BANDE 
ORGANISEE 

Constate que le President a donne au condamne Pavertissement prevu par 
Particle 707-3 du Code de Procedure Penale. 

Sitot le prononce du jugement, le President donne au condamne 
Pavertissement prevu par Particle 132-29 du Code penal. 

Le President a averti le condamne, que s’il commet une nouvelle infraction, 
il pourra faire l’objet d’une nouvelle condamnation qui sera susceptible 
d’entrainer P execution de la premiere condamnation sans confusion avec 
la seconde et qu’il encourra les peines de la recidive dans les termes des 
articles 132-9 a 132-10 du Code penal; 


Statuant publiquement, en premier ressort et par jugementontradictoire, 
a Pegard de M ANDRE A Dominique ; 


Prononce la relaxe 





Statuant publiquement en premier ressort 3 et par jugement par dcfaut a 
regard de VERRETOUX Yann ; 

Declare VERRETOUX Yann coup able des fails qui lui sent reproches. 
Condamne VERRETOUX Yann : 
a 1 an d'Ompr is on Element dont 8 mois avec snrsis 
a 1 amende dcJietucllc de 10000,00 Euros 

pour rinfraction de ESCROQUERIE REAL1SEE EN BANDE 
ORGAMSEE 


En raison dc l 7 absence du prevenn a Paudience de jugement, le President 
n’a pu lui dormer Pavcrtissement prevu par l 1 article 132-29 du Code penal. 


Statuant publiquement, en premier ressort et par jugemenContradietoire, 
h regard de CARNAZZO Gaetan; 

Prononcc la relaxe 


SUR INACTION CIVILE 

Statuant publiquement, e n premier r essort et par jugement contra dictoirc 
a signifler a regard de ^^^^iDino, Olivier, 

Denise, Stephane ct Erie; 

Reqoit LIVIAU Dino, SAAD Olivier, BOTTA Stephane et PAPA Eric en 
leur constitution de partie civile 

Condamne solidairement tons les condamnes a payer a: 

- Olivier, la somme dc 1000 Euros a titre de dommages-intcrets 

- Stephane, la somme de 152 Euros a titre dc dommages-int&rets 

- Eric, la somme de 1000 Euros i titre de dommages-intcrets 

- Dino, la somme de 1000 Euros a titre de dommages-interets 

Condamne solidairement tous les condamnes aux depens dc Paction civile. 

Declare la constitution de partie civile de THERISOD Denise irrcccvable 
; la renvoie a mieux se pourvoir ainsi qu’il lui appartiendra ; 





Laisse a sa charge les depens de son intervention. 


Laisse les depens concemant CONTE Monique, MANDREA Dominique et 
CARNAZZO Gaetant a la charge de l’Etat 

La presente decision est assujettie a un droit fixe de procedure d un montant 
de 90 Euros dont est redevable chaque condamne. 

Dit que la contrainte par corps s’exercera suivant les modalites fixees par les 
articles 749 et 750,751 du Code de procedure penale, modifies par la loi du 
30 decembre 1985. 

Le tout en application des articles 406 et suivants et 485 du Code de 
procedure penale et des textes susvises. 

Et le present jugement a ete signe par le President et le Greffier. 


LE GREFFIER, 


LE PRESIDENT,